La parentalité qualifie le lien entre un adulte, homme ou femme, et un enfant, quelle que soit la structure familiale dans laquelle ce lien s’inscrit, dans le but d’assurer le soin, le développement l’éducation, le bien être de l’enfant. Cette relation adulte/enfant suppose un ensemble de fonctions et d’obligations (morales, matérielles, juridiques, éducatives, culturelles) au-delà du statut juridique de l’autorité parentale.

 

La parentalité entérine les évolutions significatives de la famille :

  • elle ne se limite pas aux seuls liens du sang, à la filiation biologique;
  • elle s’ouvre à la diversité des liens construits par la volonté, par le choix ;
  • elle consacre l’égalité homme/femme dans la fonction parentale ;
  • elle embrasse toutes les configurations familiales ;
  • elle est un processus qui se développe avec l’exercice de la fonction parentale ;
  • elle désigne l’ensemble des façons d’être et de vivre le fait d’être parent ;
  • elle est un terme neutre sans effet stigmatisant : on parle de fonction, de compétence et de ressources parentales ;
  • elle ne désigne pas un « métier » (certifié par un diplôme et un référentiel), elle est une fonction ;
  • elle inclue la transmission intergénérationnelle et le rôle des grands-parents

La parentalité correspond à un changement de posture professionnelle, que l’on peut résumer ainsi :

  • considérer les parents comme les acteurs du projet éducatif pour l’enfant ;
  • permettre de travailler sur la qualité des liens adulte/enfant ;
  • prévoir l’accompagnement des parents et non pas seulement des aides ponctuelles
  • favoriser la constitution de partenariats ;
  • être à l’origine de nouveaux dispositifs d’écoute et de soutien des parents ;

Les actions traitant de la parentalité se diversifient de plus en plus. Un large éventail de dispositifs favorise les partenariats et le travail en réseau.

Pourtant, les professionnels disent souvent rencontrer des obstacles dus à la diversité des situations rencontrées et à la dimension culturelle des relations parents enfants.

L’un des défis majeurs tient aux réalités complexes et évolutives de la famille dans une société multiculturelle. Nous connaissons tous les types de familles, toutes les manières d’élever un enfant.

Comment aborder ces questions pour favoriser le travail des professionnels et, notamment, avec une démarche interculturelle, qui tente de dépasser les malentendus et les clivages culturels : Il n’y a pas de structure familiale unique, mais des configurations multiples et changeantes ; il n’y a pas un seul modèle éducatif, mais des conceptions différentes et, parfois, antagonistes de l’éducation.

C’est la première année que le salon EDUC place la parentalité au cœur de ses priorités en lui consacrant une journée entière.

Parents, enseignants, professionnels, s’y retrouvent pour échanger leurs astuces et expériences en matière d’éducation positive !

Des conférences, des animations et ateliers pour parents et professionnels, des exposants, des tables rondes autour de l’éducation et pleins d’autres belles choses vous y attendent !

 

Aider les parents à aider leurs enfants

Les parents sont de plus en plus investis dans leur mission. Et jamais ils n’ont autant manqué de repères ! Les parents cherchent de nouveaux outils du côté de l’éducation dite « positive ». Nous faisons le constat qu’en un siècle d’éducation, les normes qui définissent ce qu’est un « bon »  parent ont considérablement évolué.

Nous sommes très loin de la figure autoritaire du père soucieux de transmettre l’éducation inculquée. Entre temps, les pédagogies alternatives, et tout simplement les parents, sont passés par là, remettant en cause la logique d’une éducation basée sur la menace, les discours anxiogènes ou sur la compétition, et soulignant davantage l’importance de l’écoute et du dialogue.

Bienvenue dans le monde de la parentalité positive !

Alors, comment permettre à son enfant de devenir un adulte épanoui ? Venez chercher des clefs lors du salon EDUC.

 

Journée créée en collaboration avec Aid’ucaction