Le salon est ouvert ! Tickets : 10€ – Gratuit pour les moins de 12 ans — Garderie disponible !
(crédit photo : Felix Lichtenfeld - Pixabay)

En jeunesse, l’audio est parfois complété par un ouvrage papier (livre-disque), notamment pour les plus jeunes. Il est très souvent accompagné d’un habillage sonore ou mis en musique (avec un dialogue potentiellement très fécond entre la voix et les instruments) et il peut être lu ou interprété à une ou à plusieurs voix.

La palette des formats artistiques du livre audio est ainsi très large : de la « simple » lecture par un·e seul·e comédien·ne à la fiction sonore que la variété des ingrédients (bruitages, riche design sonore, interprétation dramaturgique à plusieurs voix…) placent à la frontière entre théâtre, cinéma et littérature.

Un livre audio peut être l’adaptation phonique d’un livre (d’un “livre papier ») – c’est le cas le plus courant pour les adultes. Pour les enfants, les textes inédits sont très fréquents (primo-édités à l’audio, ils pourront même, par la suite, être adaptés de l’audio vers « le papier ») et il n’est pas rare qu’un spectacle jeunesse soit adapté pour l’audio pur.

Le champ des possibles est vaste : en littérature sonore jeunesse, tous les genres littéraires sont représentés (du conte, bien entendu, à la série humoristique en passant par l’histoire policière, le texte poétique et tant d’autres) et ils y côtoient allègrement toute la palette instrumentale imaginable, des styles musicaux variés et une création phonique à base de bruitages, mais aussi, communément, de sons de la nature et du quotidien.

(crédit photo : Bruno Germany - Pixabay)

©Bruno Germany – Pixabay

Écouter un livre audio (ou encore « lire avec les oreilles » ou « audio-lire »), c’est aussi lire. Mais c’est lire autrement. Cela peut être un prolongement du plaisir de lire avec les yeux, un tremplin vers la lecture traditionnelle, ou même un Ersatz temporaire ou permanent de lecture lorsque cette dernière est empêchée.

C’est aussi et avant tout une forme artistique à part entière, qui existe en-dehors de son rapport au livre papier. L’écoute d’un livre audio est en effet l’occasion d’expériences singulières, individuelles ou collectives, immersives, mêlant littérature, création musicale originale, design sonore et interprétation théâtrale. Les émotions des (petits) audiolecteurs sont stimulées, leur imagination est encouragée à vagabonder et, pour autant, leur capacité de compréhension orale et de concentration se mobilise fortement. On a pu dire du livre qu’il faisait « rêver les yeux ouverts » ? Le livre audio, lui, donne à rêver les yeux fermés, loin des écrans qui, quant à eux, demandent l’usage simultané des oreilles et des yeux.

Ses bienfaits ne sont plus à démontrer quand son usage est recommandé par de nombreux spécialistes, des orthophonistes aux bibliothécaires, en passant par tous les défenseurs de la préservation de poches de temps sans écran dans la vie artistique et culturelle de l’enfant.

 

(crédit photo : Theo Leo - Pixabay)

©Theo Leo – Pixabay

Les possibilités et les bénéfices de son utilisation en classe, de la crèche au lycée, sont moins connus. Ils n’en sont pas moins nombreux :

  • le livre audio permet aisément de construire un rapport émotionnel à la littérature et au texte (une “écoute-plaisir” qui peut par exemple « réconcilier avec la lecture »),
  • il stimule les facultés de concentration, de mémorisation et d’expression orale,
  • l’expérience d’écoute collective (dans le noir ou non) est très riche, plaît aux enfants, que que soit leur âge, et facilite la mise en place de débats et d’échanges,
  • le livre audio autorise dès les plus petites classes de la primaire le développement de l’écoute critique (justesse et originalité de l’interprétation, placement de la voix, incarnation des personnages…),
  • il offre des axes supplémentaires de travail sur la langue (diction, phonétique, intonations, mélodie…) et de compréhension narrative, l’introduction facilitée de vocabulaire nouveau par immersion ou encore un fabuleux support pédagogique 3 en 1 d’éducation littéraire, musicale et dramaturgique.

Par Marion Bossuat

Trois Petits Points, maison de littérature sonore au Salon

Trois Petits Points est une maison de littérature sonore pour la jeunesse. Humour, poésie, écologie, féminisme, philosophie, tolérance, toujours agrémentés d’un brin de subversion ou d’un poil de décalage pour ne pas tourner en rond sur les sentiers battus des convenances sociales. Nos titres sont parfois des adaptations d’albums papier, de spectacles ou de livres audio étrangers, mais le plus souvent des histoires inédites, qui ouvrent en grand l’imaginaire, la curiosité et l’esprit critique.

Avec ces histoires sonores, Trois Petits Points met en lumière les enjeux de l’éducation d’aujourd’hui, tels que le racisme, l’anti-racisme, l’inclusion,…, et permet d’ouvrir le dialogue chez les enfants, de confronter leurs idées, leurs doutes et leurs préjugés. Chaque livre sonore invite les enfants à donner leur avis, à le remettre en question, à se forger une opinion personnelle sur un sujet de société. Découvrez 3 extraits de littérature sonore via ces liens :

Venez rencontrer Trois Petits Points au Salon, une Maison de Littérature Sonore engagée avec nous sur les thématiques telles que La Littérature Jeunesse, Ensemble contre le harcèlement scolaire et l’Inclusion à l’école.