Pas de Covid Safe Ticket samedi Plus d'informations

Par définition, une pédagogie alternative propose une vision différente de celles dites “ classiques “. Elle appréhende l’éducation d’une toute autre manière, et la principale différence se situe dans le rôle qu’est donné à l’enfant : il est placé au cœur des préoccupations, et est l’essence même d’un système qui s’adapte à ses besoins. Et pas l’inverse !

Programmes scolaires :

Les matières sont diverses, variées et transversales. Elles ont la valeur que chaque enfant souhaite leur donner. Ainsi, dans une pédagogie alternative, l’enfant peut tout explorer : de la littérature aux insectes, de la peinture sur bois à la physique ou encore des fleurs qui poussent dans le jardin. L’enfant donnera de la valeur à ce qui l’intéresse et se donnera de la valeur en apprenant chaque jour de ses expériences. Dans les écoles alternatives, bien souvent, les matinées sont consacrées aux apprentissages dits « académiques », et les après-midis sont plutôt axées sur les loisirs créatifs.

Notations :

Les écoles alternatives abolissent de plus en plus les examens et les notations. L’évaluation se fait à travers l’expérimentation et les erreurs qu’elle peut induire. Ceci dans l’enthousiasme et sans stress. Car si le stress est inhibiteur de l’apprentissage, l’enthousiasme lui est un moteur. En effet, la notation pure et dure, qui ne prend pas en compte tout le contexte autour, est contre-productive. À la place, on préfère une évaluation continue et un système d’autocorrection où l’élève se corrige grâce à l’entraide et à ses recherches. L’important étant que l’enfant ne se sente pas rabaissé ou en situation de faiblesse.

Composition des classes :

Les classes sont multiâge et les élèves sont ensemble. Cela permet l’entraide, la connaissance et la reconnaissance des autres élèves. Les petits apprennent en regardant les grands et ces derniers renforcent leurs apprentissages en expliquant aux plus jeunes. La collaboration se développe et devient même source principale d’apprentissage. Ces schémas permettent aux enfants d’apprendre comment se comporter en société tout en se respectant et en respectant les autres.

Apprentissages :

L’apprentissage se fait au rythme de chaque enfant, et les relations sont personnalisées. Un enfant ne se lancera pas dans un apprentissage trop difficile pour lui ou trop facile, car dans les deux cas, cela va l’ennuyer. Ainsi l’enfant sait ce qui est juste pour lui et à quel moment. L’enseignant est là pour lui proposer son aide, lui proposer de nouvelles informations, mais c’est à l’enfant de décider si cela lui convient ou non. En laissant aux enfants cette chance de s’écouter depuis tout petit, ils développent de plus en plus cette capacité à savoir ce qui est bon pour eux.

 Statut de l’erreur :

Les punitions ne font pas partie des pédagogies alternatives. La discussion, la gestion de conflit à travers la communication non violente par exemple ou la médiation sont quelques-uns des nombreux outils à disposition pour aider les enfants à apprendre de leurs erreurs. Ces méthodes et d’autres activités sur les émotions, la gratitude, la médiation, l’écoute de soi sont des aides précieuses pour apprendre aux enfants à gérer leurs émotions. Ici les erreurs sont valorisées et utilisées pour apprendre. Un conflit est là dès l’instant où nous ne sommes pas d’accord avec une personne ou si nous ne sommes pas en accord avec nous-mêmes. S’écouter permet de déceler ce qui nous dérange, cette sensation, cette émotion. Et si nous avons appris à mettre des mots dessus, il est possible de l’exprimer de façon à être compris et à trouver une solution.

 

Pour Child Development,  les pédagogies alternatives sont indispensables à notre système éducatif. Montessori, Reggio, Freinet, Decroly et Steiner … doivent coexister au sein d’une même structure… Et oui c’est possible…

Nous avons considéré comme « pédagogues », selon la proposition de Jean Houssaye, des personnalités engagées à la fois dans la réflexion et l’action éducative. On ne trouvera donc pas ici tous les « penseurs » et philosophes de l’éducation sur lesquels l’asbl Child Development se base, mais bien la plus grande majorité d’entre eux : Froebel, Mason, Steiner, Montessori, Decroly, Neill, Freinet, Pikler, Antoine de la Garanderie, Stern et Reggio.

Pourquoi créer un tel espace ?

Objectifs fixés sur base des différentes pratiques pédagogiques :

  • Appréhender l’enfant dans sa globalité
  • Tenir compte des besoins et du développement de chaque enfant
  • Manipuler
  • Expérimenter, tâtonner
  • Favoriser l’autonomie – la créativité – la confiance en lui
  • L’adulte accompagne, guide en pratiquant une évaluation formative : il encourage, conseil, est à l’écoute des difficultés de chacun
  • Tenir compte des rythmes d’apprentissage, des différentes intelligences

Que nous apporte l’utilisation des différentes pédagogies ?

Ce qui relie les pédagogies alternatives de Montessori, Reggio, Decroly, Freinet, Steiner…. est le fait d’appréhender l’élève dans sa globalité et de tenir compte au maximum de ses besoins et de son développement, à la fois sur les plans physique, social et psychique. Il est proposé aux élèves d’apprendre en faisant des expériences, en manipulant, tâtonnant…”

L’enfant apprend à «  apprendre ». Son autonomie est favorisée, ainsi que sa créativité et sa confiance en lui.

Ainsi les enseignants, parents (pour ceux qui pratiquent l’IEF) tiennent compte du rythme et du type d’intelligence de l’apprenant, en proposant des activités plus complexes à certains enfants et en laissant plus de temps à celui qui en a besoin. Le respect du rythme d’apprentissage est le maitre mot.

Des actions spécifiques doivent être également proposées dans le but d’établir un climat de bienveillance. L’intégration positive des différentes cultures est nécessaire mais également des différents besoins spécifiques d’apprentissages (DYS, TDA/H, HP et tout autre besoin). La valorisation des qualités de chaque élève est une des priorités dans l’élaboration des projets.

Par une telle éducation, l’enfant pourra acquérir des compétences initiales du Tronc Commun de la FWB, tout en développant son esprit critique, sa créativité et surtout son autonomie.

L’élève aura la chance de découvrir ses forces, ses intérêts, ses défis, amenant sa confiance en soi et lui procurant une estime de soi positive. L’élève explorera la démocratie avec ses enseignants, ses parents… et ses copains de classe (ou tout autres enfants dans la fratrie familiale) le tout en pratiquant une pédagogie du projet. L’enseignant accompagnera l’enfant dans ses apprentissages comme un facilitateur, un guide dans son développement en pratiquant l’évaluation formative.

Offrir aux enfants un enseignement de pédagogies alternatives :

C’est viser à donner un sens à l’apprentissage par la pédagogie Montessori axée sur des activités concrètes de leur quotidien (qui sont validées par les neurosciences).

C’est sensibiliser l’élève à son environnement et au développement durable par des activités les responsabilisant à l’importance de leur environnement et donc de leur milieu de vie ainsi que des activités créatives en provenance de la pédagogie Reggio.

C’est rendre les enfants actifs en leur inculquant des valeurs de partage, d’entraide par des projets personnels et collectifs comme dans la pédagogie Freinet.

C’est donner de l’importance à l’artisanat et à la créativité pour nourrir l’esprit de l’enfant au travers de toutes sortes de techniques et moyens les plus variés possibles (musées, peintures, expos, livres documents vidéos/audios  etc…) comme dans la pédagogie Steiner et Reggio…

Même si elles ne sont pas parfaites, ces pratiques pédagogiques différentes portent leurs fruits. Elles ont le mérite de s’inspirer des préoccupations des enfants, de s’adapter à leur évolution et à leurs étonnements, dans le but de les émanciper, de leur donner les capacités de s’interroger durablement sur le monde.  Pour que ces initiatives ne restent pas marginales et/ou réservées à une élite, que chaque enfant puisse jouir de conditions d’enseignement optimales et justes, il semble important d’agir, d’évoluer et d’enseigner… autrement. D’où la nécessité d’avoir des enseignants formés, aidés et soutenus dans ces différentes pédagogies.

 

Par Gadenne et Versele pour Child Developement