Pas de Covid Safe Ticket samedi Plus d'informations

Traiter le harcèlement en milieu scolaire sur base d’une analyse systémique et d’interventions stratégiques

Comme nous le savons, il existe déjà de nombreux outils efficaces en matière de prévention du harcèlement à l’école. Néanmoins, dès qu’on met le sujet sur la table et lorsqu’on propose de libérer la parole des jeunes, il faut se tenir prêt à la recevoir et intervenir face aux situations de façon adéquate.

Force est de constater que la prise en charge des situations avérées d’intimidation peut être complexe et parfois menée de façon maladroite malgré les bonnes intentions des intervenants.

 

La formation au traitement du harcèlement scolaire est également une priorité.

Le mot prêtant à controverse, il s’agit de définir ce qu’on entend par « harcèlement entre élèves », d’une part pour le distinguer du harcèlement entre adultes et d’autre part pour en comprendre la spécificité, par rapport à d’autres types de violences entre pairs au sein des établissements scolaires.

En effet, le traitement comme les démarches de prévention sont différentes. Nous nous réjouissons que le sujet ne soit plus occulté et qu’on ne se contente plus d’actions de sensibilisation qui n’ont jamais permis de stopper le phénomène, mais que le traitement des situations de harcèlement soit enfin considéré comme relevant de la responsabilité des établissements scolaires.

Notre vision est avant tout systémique : nous considérons que le harcèlement scolaire n’est pas le propre d’un individu qui serait particulièrement mauvais, mais l’effet d’un groupe, ou du moins de la dégradation de la qualité des relations au sein d’un groupe. C’est toujours un contexte relationnel qui favorise l’émergence de situations de harcèlement. L’analyse que nous proposons tient compte de ce contexte et ne se focalise pas sur les individus.

Les sanctions, bien qu’elles soient parfois inévitables, ont peu d’effet sur le phénomène du harcèlement, sinon un effet pervers qui tend à fédérer le groupe contre la cible. Heureusement, il existe des stratégies de communication qui permettent d’apaiser les relations entre pairs !

Dans une approche systémique et stratégique, le travail peut être fait à multiples niveaux : au niveau des intimidateurs, au niveau de la communication avec les parents, au niveau de la cible de harcèlement. La prévention, par ailleurs, implique en amont l’ensemble des élèves et du personnel d’un établissement.

 

Un dispositif complet proposé au sein des établissements scolaires

Précurseur sur la question du harcèlement scolaire depuis 20 ans, Jean-Pierre Bellon a élaboré avec Marie Quartier un dispositif complet pour réagir efficacement aux situations de harcèlement et de cyberharcèlement entre élèves à l’attention des établissements scolaires.

La Méthode de la Préoccupation Partagée, dans sa version française – MPPfr – est une libre adaptation de la méthode créée par Anatol Pikas. Les principaux apports sont les suivants :

  • Un renforcement des fondements théoriques
  • Un renforcement du travail en direction de l’élève cible des brimades
  • Un travail en direction des parents des élèves cibles
  • L’inscription de la méthode dans une certaine temporalité
  • Une clarification sur la question de la sanction
  • La suppression de la phase finale de la méthode Pikas

Le centre RéSIS propose une formation de 2 jours consacrée à la maitrise de celle-ci.

Non blâmante et bienveillante, elle est éminemment éducative. Elle restaure un cadre éthique contraignant, celui de l’attention à l’autre, qui est incarné par les adultes menant les entretiens.

Cette méthode a pour but d’accompagner tous les protagonistes prenant part aux brimades pour les aider à sortir du piège du harcèlement et ce via des étapes précises.

Le travail avec les intimidateurs tout comme avec ceux qu’on appelle les “témoins” est essentiel pour stopper ces comportements qui peuvent devenir la norme dans les relations entre élèves et induire un rapport de force malsain au sein des groupes de pairs. La MPPfr permet aux élèves intimidateurs de sortir la tête haute de la situation, en adoptant une attitude empathique et mimétique envers l’élève cible.

Quant à l’élève cible de brimades, une relation d’alliance éminemment sécurisante, lui est offerte autant de fois que nécessaire. Ce qui peut permettre de désamorcer le piège systémique, caractéristique du harcèlement, en libérant pleinement la parole de l’élève.

Une aide bien spécifique à son égard est essentielle pour lui permettre de sortir des cercles vicieux qui le piègent et retrouver sa place parmi ses pairs.

Un travail sur la posture de l’élève cible peut être envisagé dans un second temps par les professionnels de l’équipe-ressource, si les circonstances le permettent, afin de l’aider à sortir de ses réflexes de peur bien ancrés.

Dans un grand nombre de ces situations, l’accueil de la famille de cet élève est également très important.

 

Un des critères de réussite pour qu’une équipe ressource fonctionne est de pouvoir la constituer sur base de personnes volontaires, appartenant à des professions diverses (enseignants, personnels d’encadrement et d’éducation, personnels de la sphère médico-sociale, services parascolaires, …), et son effectif peut varier en fonction de la taille de l’établissement.

Au sein des équipes ressources, les professionnels sont formés pour intervenir auprès des intimidateurs de façon à faire cesser les brimades et pour apporter un soutien efficace à l’élève cible. L’objectif est de faire en sorte que désormais plus aucune victime de harcèlement scolaire ne soit abandonnée à sa solitude et que toute situation de harcèlement soit immédiatement stoppée par les professionnels de l’établissement spécifiquement formés à cet effet.

Convaincu par les valeurs humanistes véhiculées par la méthode et par son efficacité (voir tableau ci-dessous), le souhait du centre RéSIS est de pouvoir transmettre celle-ci au sein des établissements scolaires en sensibilisant les équipes éducatives à l’importance de l’utiliser et ce, afin d’augmenter toujours plus le bien-être de chaque élève.

 

Découvrez-en plus sur la thématique Ensemble contre le harcèlement scolaire via ce lien.

Découvrez-en plus sur le centre RéSIS  via ce lien.